Le 11 mars, le collectif "Pas de bébés à la consigne" a été reçu au ministère de la solidarité et de la cohésion sociale, trois heures durant.

Le représentant de la ministre en charge de la famille, Mr Simbsler a écouté les revendications et les propositions du collectif concernant le "Plan d'urgence en faveur de l'accueil de la petite enfance".
Il a admis la nécessité de professionnels formés et qualifiés et indiqué que le décret Morano était une réponse urgente au manque de places actuel. La demande du collectif d'abroger ce décret est donc resté sans réponse.

A la lecture du compte rendu (que l'on peut trouver ici) il semblerait que Mr Simbsler soit bien conscient des enjeux de l'accueil de la petite enfance, ainsi que des impacts que pourraient amener les mesures actuelles. Toutefois, son positionnement nous fait ressentir que les choses n'évolueront pas facilement, les solutions à long terme n'étant pas évoquées concrètement par le ministère.

Voici donc quelques liens :

- le compte rendu de la rencontre du collectif au ministère le 11 mars 2011

- le communiqué de presse du 14 mars 2001

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Vous souhaitez être averti à chaque nouveau message ? Abonnez-vous à notre newsletter !